Facebook : l’épopée du contenu ou de l’hypocrisie ?

Vous l’avez peut-être entendu, ces derniers temps il semblerait que les marques peinent à être visibles pour leurs fans Facebook. Bon peut être pas toutes.

Quoi qu’il en soit, Edgerank, l’algorithme Facebook qui détermine la visibilité d’une page et de ses publications, semble avoir pris un nouveau tournant. S’il fallait tabler auparavant sur 16% d’abonnés atteints, désormais ce pourcentage pourrait avoir baissé. C’est pour ainsi dire la panique à bord, et pas que pour les marques.

baisse reach sur Facebook

We Are Social a enregistré une baisse de son taux d’interactions suite aux modifications de Edgerank

Une véritable décision user-centric de la part de Facebook ?

La réponse de Facebook n’est d’ailleurs pas surprenante et rappelle finalement celle de Google lorsque Pingouin et Panda ont frappé : le contenu doit être qualitatif. Si le contenu est suffisamment pertinent pour engager l’internaute celui-ci recevra davantage d’actualité concernant la marque.

Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil.

Ce qui m’interpelle, c’est cette attitude de Facebook qui consisterait à forcer les pages à redoubler d’effort sur le contenu. Bien sur, une telle mesure semble avantageuse puisqu’elle semble mettre le confort et l’expérience utilisateur au coeur du débat.

Toutefois, en y réfléchissant, certaines pages n’ont pas véritablement vocation à courir au like et à l’engagement. C’est d’ailleurs le cas du Monde qui s’est vigoureusement plaint de ce pied dans la porte.

Autre chose encore, pénaliser le reach des post « naturels » peut être envisagé comme une incitation à booster sa visibilité grâce aux promoted posts, payants eux.

Enfin, inciter au contenu, c’est inciter à la course au like. Or, le like est une donnée précieuse pour les annonceurs…

Je vous avoue que de telles pratiques m’inspirent un certain dégout. Faire preuve d’un tel mépris pour les community managers, mais aussi, et surtout, d’une telle hypocrisie à l’égard des utilisateurs, relève d’une malhonnêteté assez singulière.

facebook nous la met profond

De nouvelles features ou de timides excuses ?

Coup de théâtre le 31 octobre et 2 novembre dernier, InsideFacebook rapporte que la firme de Palo Alto dévoile deux nouvelles fonctionnalités et pas des moindres.

Les notifications de page Facebook : comme le nom l’indique il sera désormais possible de cocher « recevoir des notifications » pour être informé de chacun des updates de la page Fan en question.

notifications pages

La fonction Page Feed : toutes les actualités de pages fans seront agrégées dans ce petit onglet sous la forme d’un fil d’actualité.

Pages feed

Évidemment, pour Facebook ces outils (bien pensés il faut admettre) pour un outil permettent d’aider l’utilisateur à rester connecté à ce qu’il a de plus cher.

Mais, honnêtement, aussi sympathiques soient-ils, ces dispositifs arrivent un peu trop au bon moment. Ils confirment bel et bien que la tendance à la baisse enregistrée sur la visibilité des publications va durer encore un moment. Les notifications et les Page Feed ne sont que des mea-culpa aux community managers qui vont peut-être pouvoir rendre un peu plus visibles leur travail…

Amis marketeurs, on se fout un peu de notre gueule. Allons (aussi) voir ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>